Apprendre la bijouterie : par où commencer ?

Apprendre la bijouterie - par ou commencer


Il y a quelques temps de cela, je vous avais posé la question lors d’un sondage pour savoir quel était votre plus gros frein actuel dans l’apprentissage de la bijouterie.

Vous avez été très nombreux à me dire que vous ne saviez tout simplement pas par quoi commencer ?

Je vous propose donc ici un petit aperçu de ce qui, selon moi, est essentiel de faire en premier lieu pour apprendre concrètement les bases de la bijouterie.


1 / AVOIR UNE IDEE DES CREATIONS QUE L’ON VEUT FAIRE

Apprendre la bijouterie - trouver des idees de creations


J’imagine que pour ce premier pré-requis, vous avez déjà votre avis sur la question 😀

C’est souvent d’un style, d’un design, d’une envie de création que tout commence.

La difficulté est justement de “s’arrêter” sur un style de créations. A ce stade de votre réflexion, il n’est pas encore nécessaire d’avoir un avis tranché. On parle de formation technique, pas d’image de marque. Donc à vos recherches !


Pinterest est ton ami !

Personnellement, c’est mon outil chouchou. Je collectionne les images, les styles que j’aime, je garde sous le coude les techniques qui m’interpellent.
Si ce n’est déjà fait, je vous recommande chaudement de vous y créer un compte, et de vous créer des tableaux par thématiques.
C’est un puits sans fond : vous y trouverez de tout, pour tout les goûts.
Au cas où vous manqueriez d’inspiration ! (Ce qui serait mauvais signe à ce stade de votre projet…)


S’inspirer sans imiter, imiter pour s’entrainer

Une mise au point cependant : je vous recommande vivement “d’imiter” des créations déjà vues pour pouvoir vous entraîner à acquérir une technique, et ainsi juger de la progression de votre apprentissage. Cependant cela n’est valable QUE pour vous exercer, PAS pour en faire un business !
Attention, s’inspirer sans imiter n’est pas facile, mais c’est vers cela que vous devez tendre, avant de trouver VOTRE style.



2 / SE POSER LES BONNES QUESTIONS

Apprendre la bijouterie - se poser les bonnes questions

Avant même de vous tracasser pour votre statut, les financements, la législation ou que sais-je encore : commencez par la BASE.

Et la base, c’est la création de bijoux. Donc, l’acquisition d’un savoir-faire, quel qu’il soit.


Pour quelles raisons voulez-vous apprendre à créer des bijoux ?

De cette réponse découlera le type de formation qui vous correspondra le mieux.

Est-ce pour “fuir” votre travail actuel ?
Pour travailler en tant que joaillier dans une grande maison de luxe ?
Est-ce le travail manuel, la minutie, la technique qui vous fait vibrer ?
Ou est-ce plutôt l’envie d’entreprendre, de lancer votre marque et son univers ?
Ou encore cherchez-vous une activité manuelle, pour le plaisir de créer, à côté de votre activité principale ?

Mettez les choses à plat, écrivez clairement et en toute franchise quelles sont vos ambitions par rapport à la bijouterie.


Quel temps êtes vous prêt à consacrer à votre “formation” ?

Pouvez-vous vous permettre de quitter votre emploi actuel, ou le mettre en pause durant 2 à 5 ans pour vous former en école ?
Souhaitez-vous commencer en douceur, à côté de votre emploi ?
Pouvez-vous consacrer quelques semaines à cet apprentissage, pour commencer ?

Là encore, si votre objectif est clair quant à la création de bijoux, vous ne saurez que mieux combien vous êtes prêt à y investir en terme de temps comme d’argent.


Quel est votre budget ?

Il faut le savoir : comme tout apprentissage, la bijouterie coûte cher. En terme de matériel, certes, mais aussi selon votre choix : frais de scolarité, déplacements, parfois pas de revenu durant X mois etc…
Mais tous les types de formation ne se “valent” pas, au niveau des dépenses : certaines écoles coûtent des milliers d’euros, quand une formation en autodidacte peut s’avérer beaucoup plus économique. A vous de mettre cela dans la balance et de réfléchir à vos ambitions : casser votre tirelire peut valoir le coup pour un projet qui vous anime au plus profond, travailler pour Van Cleef & Arpel ou monter une enseigne de bijouterie-joaillerie. En revanche cela n’est absolument pas nécessaire pour monter une jeune marque créative et moderne, sur internet par exemple.


Quelles techniques dois-je apprendre ?

Évitons d’utiliser un canon pour tuer une mouche 😀 Si vous souhaitez faire du montage, inutile d’aller vous inscrire dans une haute école de joaillerie… vous me suivez ?

En revanche, il est parfois difficile, lorsqu’on n’y connait rien, de savoir exactement quelles sont les techniques qui nous intéressent, et si elles sont à notre portée, réalistes.

C’était exactement mon cas, j’avais en image des créations que je voulais reproduire, car elles me plaisaient. J’ai heureusement pu poser toutes mes questions à une ancienne bijoutière qui m’a redirigée vers des techniques “plus à ma portée” pour commencer. Elle m’a fait tester certaines techniques pour voir ce qui me plaisait en terme de travail, et de rendu. J’en parle plus en détails dans cette vidéo :


Je sais par ailleurs qu’il n’est pas facile de trouver des artisans qui puissent vous aiguiller de la sorte. D’ailleurs, vous aurez compris en visionnant la vidéo que cette démarche était dans le cadre de cours particuliers (à 90€ de l’heure, oui oui…)

Aussi, le plus judicieux si vous voulez en savoir plus, est de venir poser vos questions, même si elles vous semblent bêtes, dans notre groupe d’entraide Facebook. Il y a de nombreux artisans, bijoutiers, joailliers et débutants qui vous apporteront de l’aide. Postez votre photo de bijoux, en demandant quelles sont les techniques utilisées, si elles sont à votre portée. Vous obtiendrez facilement des réponses en toute bienveillance !



3 / SE FORMER AUX BASES DE LA BIJOUTERIE

Apprendre la bijouterie - ou et comment se former


Vous avez de la chance : la bijouterie peut s’exercer (et se vendre) sans diplômes !

Si vous souhaitez travailler à votre compte, vous pouvez donc vous former par vous-même autant que en école, cela ne dépendra que de votre envie d’apprendre.

> Je vous invite à lire cet article sur les avantages et inconvénients de se former en école vs autodidacte.


Passer un CAP / BMA / DMA dans une école

Il existe un peu partout des écoles de formation au métier. Ces écoles permettent d’entrevoir un large panel de techniques de bijouterie et joaillerie. L’avantage est d’être encadré, et de pouvoir poser ses questions directement. En revanche elles sont parfois chères, et le cursus est plutôt long, car il faut avancer selon un programme précis, tous ensemble. Impossible d’avancer à son propre rythme !

Un prochain article est prévu avec une liste d’établissements et d’artisans proposant des formations.


Stages et apprentissage auprès d’un artisan

En terme de personnalisation d’apprentissage, c’est vraiment l’idéal ! Vous avez “votre prof”, vous pouvez approfondir certaines techniques plus que d’autres, et avancer à votre rythme tout en étant guidé. En revanche, soyons francs, les artisans proposant des stages chez eux sont malheureusement rares… et l’investissement peut être conséquent !

Mon meilleur conseil, si vous le pouvez : parcourez le monde à la recherche de ces artisans ! A Bali pour travailler l’argent, a Istanbul pour le filigrane, en Amérique latine pour le repoussé sur alpaca, ou encore en Inde pour maîtriser les pierres… Ok, ce n’est pas évident de pouvoir tout lâcher pour partir comme ça, mais pour le coup, les artisans sont souvent plus ouvert dans ces pays !


Se former en autodidacte

Enfin, une nouvelle façon d’apprendre non négligeable est la formation autodidacte. Mais ne pensez pas sortir votre savoir du chapeau ! Il vous faudra bien évidemment trouver ce savoir-faire quelque-part.

Pour cela de nos jours il y a une multitude de possibilités (n’hésitez pas d’ailleurs à les combiner et varier vos sources !) :

  • les livres sont une bonne base pour s’initier au vocabulaire, à l’outillage.
  • les blogs, forums et sites internet, de même que Pinterest sont une bonne source de savoir, même s’il faut parfois savoir démêler le bon du mauvais.
  • les tutos Youtube fleurissent, et certaines chaines sont des mines d’or (comme celle de Michel Zimmermann)
  • si vous parlez anglais, les chaines anglophones ne sont pas en reste ! Il n’y a qu’à taper vos mots clés dans le moteur de recherche Youtube !
  • vous trouverez également de chouettes modules de formation en ligne chez mes consœurs Agnès Bijouterie, et Caroline d’Objectif Bijoux.
  • et vous l’aurez compris, je vous prépare depuis quelques semaines des mini-formations au métier 🙂 Restez connecté(e-s), ça arrive très vite !



4 / COMMENCER A PRATIQUER

Apprendre la bijouterie - commencer à pratiquer avant même de se former


Maintenant que vous avez une idée de ce que vous voulez : il ne vous reste plus qu’à pratiquer ! Ce n’est pas une suggestion, c’est un impératif !

N’attendez pas d’avoir une formation officielle pour commencer, cela ne fera que retarder votre apprentissage.

Et comme j’aime à le répéter souvent, à tous ceux qui n’osent se lancer :
N’attendez pas de SAVOIR avant de FAIRE !

(autrement dit, il n’y a quand vous jetant à l’eau que vous apprendrez à nager…)

Dès aujourd’hui :

La semaine prochaine je vous montrerai comment vous créer un espace, un établi, et l’équiper. Même si vous n’avez pas de place. Même si vous avez un petit budget.

Il existe 1001 styles de bijoux qui requièrent de maîtriser 1001 techniques.
En revanche, il y a tout de même un “socle de base” en bijouterie, des techniques que vous serez sûr à 100% d’utiliser dans votre vie. Ne brûlez pas les étapes et commencez par maîtriser ces techniques là avant toute chose !

  • Dessiner un modèle sur le métal
  • Découper le métal
  • Limer
  • Recuire / Ecrouir
  • Mettre en forme / cintrer
  • Assembler
  • Souder
  • Marteler
  • Texturer
  • Polir / Finir

C’est ce que je considère être la base de la base. Sans cela, point de sertissage, de gravure, d’émaillage ou de réticulation… (si je vous parle chinois, vous trouverez un glossaire de la bijouterie par ici !)

Vous réfléchirez dans un second temps au métal de base que vous souhaitez travailler, aux obligations légales qui en sont induites. Si vous souhaitez faire plaquer or ou rhodier votre métal. Si vous souhaitez aller plus loin dans vos techniques, vendre vos créations, monter une marque ou un empire 😀

Commencez par le commencement et exercez vous pour mieux connaître le métier et vos prétentions. Et j’ai une bonne nouvelle : tout le monde peut apprendre ces techniques !



Vous le savez, ce blog a été créé dans le but de partager sur l’apprentissage des techniques de base de la bijouterie.
J’ai toujours souhaité “rendre” ce que j’ai pu moi-même avoir. L’accès au savoir et au savoir-faire.
Dans un premier temps en offrant des cours dans mon atelier-boutique.
Puis aujourd’hui, par éloignement physique et parce que la demande est trop importante pour que je puisse le proposer à un plus grand nombre, sur ce blog.

C’était la raison d’être de ce blog, et j’espère pouvoir très prochainement vous proposer des formations les plus accessibles possible. J’y travaille, j’y travaille !

Partager l'article
  •  
  •   
  •  
  •  

You may also like

4 comments

  1. Super ! Tu nous aides beaucoup avec ton article, des qu’ on aura déménager j attaque le b à ba grâce à ton aide ! Malheureusement pas avant 3 mois… Ça va être long car là carton, mais je collecte photos et images de ce qui me plait, confectionne un classeur et regarde les techniques, je lis aussi les bouquins que tu avais conseillé mon mari m aide aussi, il va peut être s y mettre aussi… J ai des idées maintenant reste plus qu’ à les mettre en forme une fois installée dans notre prochain chez nous !

    1. Rien ne me fait plus plaisir que de lire ce genre de message 🙂 Si je peux aider quelqu’un à se lancer, de quelque manière que ce soit, c’est super ! J’imagine que tu sais d’ores et déjà où tu vas placer ton établi dans ton prochain chez toi 😀 Patience, patience ! A bientôt !

  2. Bonjour Mel. Je vous découvre ce jour et pour la première fois j’ai l’impression que mon rêve ne doit pas rester à ce statut! J’ai envie de me lancer comme vous. Des années que ce monde me passionne mais par je ne sais quelle crainte je n’ose pas. Même commencer par acheter du matériel je n’y arrive pas! Grâce à votre témoignage et vos conseils j’ai envie d’y croire et de me lancer! Alors pour cela un grand MERCI.

    1. Bonjour Maureen, et merci pour ce commentaire qui me fait tout autant plaisir. J’adore motiver les gens, c’est le but de ce blog. Alors merci et belle aventure à toi !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.