Or, plaqué or, dorure : les différences

Quelle différence entre or, plaqué or, vermeil et doré à l'or fin ? Découvre-le sur www.apprendre-la-bijouterie.com

 

Lorsqu’on est autodidacte, on apprend les choses par soi-même, sans trop se souvenir comment. Souvent à tâtons, au détour d’une conversation avec un prestataire, lors d’une recherche sur le net ou en échangeant avec d’autres créateurs…

Au bout de quelques années de travail du laiton et de ses différents traitements, les différences de qualité et de tenue me semblent évidentes. Mais j’oublie que ce n’est pas le cas pour tout le monde.

C’est en observant mes “clientes” durant plusieurs mois à la boutique, que je me suis rendue compte combien la confusion régnait concernant les différentes appellations de tout ce qui était “couleur or”. En effet : la plupart des gens considérait le “plaqué or” comme un vulgaire bijou bas de gamme, et se tournait vers le “doré à l’or fin”, trouvant ce terme plus raffiné. Quelle erreur ! En même temps, je ne peux que les comprendre. Difficile de s’y retrouver entre ces différents termes et de savoir concrètement à quoi ils correspondent.

Puisque “tout ce qui brille n’est pas de l’or”, je vous suggère donc de bien comprendre les différences entre les métaux et leurs traitements, afin de communiquer le plus efficacement dessus auprès de votre clientèle. Voici un classement de ces différents métaux “couleur doré”, par ordre de préciosité décroissante :

L’OR

Quelle différence entre or, plaqué or, vermeil et doré à l'or fin ? Découvre-le sur www.apprendre-la-bijouterie.com

Alors incontestablement, celui qui couche tout le monde au bras de fer, c’est l’or. Résistant, brillant, non oxydable… son seul talon d’Achille ? Les rayures : inévitables si aucun rhodiage n’y est appliqué.

L’or pur (aussi appelé or 24 carats) est un métal bien noble mais beaucoup trop mou. Aussi, en bijouterie comme en joaillerie, on utilise souvent son petit frère, l’or 18 carats (ou 18K, ou 725/1000ème) qui est allié à d’autres métaux pour le rendre plus dur ou faire varier sa couleur. Un peu de cuivre, ce sera de l’or rose. Un peu plus de zinc, d’argent ou de nickel, et vous obtiendrez de l’or blanc.

D’ailleurs savez-vous pourquoi on parle de 9, 14, 18 ou 24K et ce que cela représente ? Le carat est une mesure de pureté des métaux précieux tel que l’or, sur une échelle de 0 à 24. Si dans un alliage de 24 grammes il y a 24 grammes d’or, alors c’est un bijou 24K, c’est à dire de l’or pur. Si l’on y trouve 18 grammes d’or, c’est donc un bijou en or 18K, et ainsi de suite. Il ne faut cependant pas le confondre avec le carat des joailliers, qui mesure la pureté des pierres précieuses (*erratum : il mesure leur poids. Un carat représentant 0.2g)

En France, seuls les bijoux présentant 18 carats d’or minimum peuvent être qualifiés de “bijoux Or”.

En Amérique du Nord, l’or 14K est plus populaire car il est plus résistant aux rayures et meilleur marché, forcément.

On peut donc trouver de grandes variations de couleurs dans ces différents alliages d’or (jaune plus ou moins intense, or rose plus ou moins pâle, or blanc plus ou moins froid), et une grande variation de prix également, selon la pureté de l’or et les métaux qui y sont alliés.

Attention : en France comme dans beaucoup d’autres pays, il existe une réglementation et des obligations à connaître pour travailler l’or (18K et plus) ! Renseignez-vous auprès du bureau des douanes de votre région pour en savoir plus, ce blog se concentrant essentiellement sur la bijouterie “fantaisie”.

 

 

LE VERMEIL

Quelle différence entre or, plaqué or, vermeil et doré à l'or fin ? Découvre-le sur www.apprendre-la-bijouterie.com

Métal très noble et très stable, le vermeil est en fait de l’argent massif plaqué or.

Un grand avantage est qu’il ne donne pas d’allergie, l’argent comme l’or étant des métaux anallergiques. Il est souvent utilisé pour de grosses pièces : écussons, chevalières ou art de la table.

Pour obtenir l’appellation de “vermeil”, il faut que le bijou soit en base d’argent 925 (également appelé argent sterling, argent massif, ou argent 925/1000ème) et que le plaquage soit du “vrai” plaqué or, c’est à dire avec une couche minimum de 3 à 5 microns d’or.

Ce métal précieux a son propre poinçon en forme de V.

 

LE PLAQUE OR

Quelle différence entre or, plaqué or, vermeil et doré à l'or fin ? Découvre-le sur www.apprendre-la-bijouterie.com

C’est ce terme qui me semble le plus galvaudé. De nos jours, on le voit un peu partout, souvent mal à propos, sur des bijoux qui sont simplement dorés. La plupart des non-initiés appelle “plaqué or”, tout métal recouvert d’une couche d’or, peu importe son épaisseur ou sa pureté. Or il existe bien une définition et une législation concernant le plaquage or.

Pour obtenir un vrai bijou “plaqué or”, il faut qu’une épaisseur minimum de 3 microns d’or soit déposé sur un métal commun (très souvent du laiton). Un micron, c’est un millième de millimètre. Il n’y a pas de limite maximum à cette épaisseur d’or mais il existe donc un seuil minimum en dessous duquel un bijou ne peut être qualifié de “plaqué”. Ne se proclame pas bijou plaqué or qui veut !

Pour déterminer la qualité de la dorure on pense bien souvent à tort que c’est la pureté de l’or qui entre en jeu. Il n’en est rien : préférez de loin une plaquage à 5 microns d’or 14K à une couche d’1 micron d’or 24K. Comme vu plus haut : la pureté de l’or influe surtout sur la couleur de l’or (plus l’or est pur, plus il est jaune) et sur sa dureté donc sa capacité à résister aux rayures (le 24K se raye très facilement).

Le GOLD-FILLED, utilisé essentiellement en Amérique du Nord, est une forme de dorure plus épaisse, qui s’apparente au plaqué or bien qu’elle contienne 50 à 100 fois plus d’or ! En effet, pour qu’un bijou soit qualifié de Gold-filled, le poids d’or dans le bijou final doit être équivalent à 1/20ème de son poids. Réalisés avec de l’or 14K, les bijoux en Gold-filled sont donc extrêmement résistants et pourront durer une vie entière si on en prend soin. Un peu plus cher à l’achat, forcément, l’investissement vaut donc le coup. Dommage qu’il ne soit pas plus populaire en France !

 

LA DORURE A L’OR FIN

Quelle différence entre or, plaqué or, vermeil et doré à l'or fin ? Découvre-le sur www.apprendre-la-bijouterie.com

Obtenus par le même procédé que le plaquage or – par électrolyse – les bijoux dorés à l’or fin se différencient des précédents par la couche d’or appliquée : près de 10 fois moins épaisse (entre 0,3 et 1 micron, souvent appelés “flash”). Un micron, c’est déjà un millième de millimètre, alors imaginez la finesse de la dorure… il faut donc en prendre grand soin. Les frottements sont leur plus grands ennemis !

Malgré son appellation plutôt vendeuse, le “doré à l’or fin 24K” est bien la dorure la plus fragile qui existe…et la plus répandue !

 

Au final, quelle que soit l’épaisseur du plaquage, un bijou doré s’abîmera inexorablement avec le temps et les frottements, laissant apparaître le métal de base sous la couche d’or. Si vous en avez les moyens, privilégiez donc l’or massif, le vermeil ou encore le gold-filled.

Mais si comme moi vous aimez changer de bijoux comme de tenue, alors les bijoux plaqué or seront plus adapté à votre bourse, à peine quelques euros plus chers que ceux dorés à l’or fin, et pourront garder leur éclat de nombreuses années si vous en prenez soin !

 

 

Cet article vous a plu ?

 

Epinglez-le !

Quelle différence entre or, plaqué or, vermeil et doré à l'or fin ? Découvre-le sur www.apprendre-la-bijouterie.com
Partager l'article
  •  
  •   
  •  
  •  

You may also like

20 comments

  1. Bonjour, merci pour cet article, j’ai une petite question, moi je suis débutante en domaine de bijoux de fantaisie, je veux savoir si les chaines en vrac aluminuim doré résiste longtemp comme le plaqué or ?

    merci d’avance

    1. Bonjour, comme tu dois t’en douter, la qualité entre de l’aluminium doré et le plaqué or n’a rien à voir. Déjà, des chaines en aluminium ne sont pas vraiment durables… l’aluminium n’est pas vraiment recommandé en bijouterie, trop fragile, peu qualitatif. Quant à la différence entre dorure et plaqué or, tout est expliqué dans cet article ! Bonnes recherches à toi !

  2. Article très intéressant. Je me permets d’apporter quelques informations à cette créatrice avide d’apprendre!
    Le rhodiage n’empêche pas les rayures. Il apporte une finition extra blanc.
    L’or 18 Karat correspond à 750 millièmes et non 725.
    Le Nickel n’est plus utilisé en France à cause du risque d’allergie. On utilise beaucoup le palladium dans l’alliage pour obtenir un or bien blanc…

    Bonne continuation! Belles créations!

  3. Bonjour,
    Super article, je découvre tout juste votre site.
    Petite question qui me chiffonne : du coup le gold filled c’est considéré comme du plaqué or en France?
    Merci d’avance,
    Belle journée

    1. Bonjour Caroline,
      Et bien non, il ne s’agit pas des même procédés, ni des même dosages, ce sont donc 2 choses bien différents.
      En France on peut le trouver sous le terme “d’or rempli” mais ce n’est en fait qu’une traduction (peu réelle) de ce terme anglophone.

      1. Merci pour votre réponse! Avez vous des informations légales sur la création et la vente de bijoux gold filled en France (poinçon de responsabilité, livre de police, etc) puisqu’il n’est pas considéré comme du plaqué or?
        Merci d’avance et bonne continuation!

        1. Bonjour Caroline,
          Malheureusement non, je n’ai aucune information à ce sujet. A ce que je vois il n’y a aucun poinçon nécessaire pour le goldfilled, peut être en existe il un mais je n’en suis pas sûre.

    1. Bonjour Emmanuelle, non je ne le fais pas moi-même. Il me semble que les procédés utilisés sont plutôt techniques pour obtenir une belle dorure, et assez dangereux tant au niveau des produits utilisés que du système électrique. Du coup, je préfère laisser le soin de le faire à des personnes dont c’est le métier 😉

      1. Merci de ta réponse Mel! Effectivement j’ai cherché moi aussi à pouvoir le faire seule, mais cela semble compliqué. Merci pour ce blog très instructif!

  4. Bonjour,
    Si je souhaite acheter une paire de boucles d’oreilles dorées faits main à une créatrice, que dois je préférer (sachant que je suis sensible aux allergies et que j’aime changer souvent de boucles)?
    Merci d’avance
    Héloise

    1. Bonjour Héloise,
      Si l’or n’est pas envisageable pour des raisons budgétaires, je vous conseille fortement le vermeil, le gold-filled ou le plaqué or. Vous pouvez vous renseigner sur le métal en dessous du plaquage (pour ma part toutes mes tiges de boucles sont faite en argent massif plaqué or, 2 métaux an-allergènes) et sur l’épaisseur d’or plaqué (3 microns et + sont préférables).
      Mélanie

      1. merci pour la rapide réponse !! je vais peut être partir sur du gold filled. je viens d’avoir un retour pour l’autre boucle en argent 925 plaqué or et c’est 1 micron d’or…

  5. Bonjour Mel !
    Merci pour cette article plus qu’utile pour moi qui me pose la question depuis mes débuts il y a deux ans. Mais alors je suis sur les fesses car je me fournie justement en apprêts dorés à l’or fin 24K, j’ai bien remarqué l’oxydation sur certain produits (mon cauchemar) mais je me suis dis qu’avec le plaqué or ça serait pire ! j’ai laissé le goldfilled de côté pour des raison de prix….Bref il va falloir que je réévalue tout ça. Merci !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.