ZOOM SUR : LES LIMES DE BIJOUTIER

Zoom sur les limes de bijoutier ! A retrouver sur www.apprendre-la-bijouterie.com

Dans un précédent article consacré au bocfil, nous avons passé en revue cet outil qui sert à découper le métal.

Aussi aujourd’hui je vous invite à découvrir les spécificités de son acolyte, la lime. Ou plutôt les limes. Il en existe de tant de variétés différente que chacune d’entre elle a son propre usage.

Le limage est une étape qui vient naturellement après la découpe, aussi il y a peu de chance que vous puissiez vous en passer. Souvent sous-estimée, cette étape est pourtant cruciale pour obtenir une pièce à la finition parfaite. Et cela ne va pas sans le matériel adapté à votre ouvrage.

 

Qu’est ce qu’une lime et à quoi ça sert ?

Zoom sur les limes de bijoutier ! A retrouver sur www.apprendre-la-bijouterie.com

 

Limer sert à enlever du métal. Souvent, votre ouvrage est déjà formé, mais il reste “grossier” et parfois peu précis. Il est donc utile d’affiner sa forme et sa finition pour obtenir un bijou le plus conforme possible à vos attentes. La lime laisse des traces, aussi faut-il l’utiliser avec rigueur et parcimonie.

On peut apparenter l’usage des grosses limes à de la “sculpture” du métal, car cela complète le travail de coupe ou de fonte déjà entamée. Mais plus le grain est fin, plus on peut parler d’étape préalable au polissage.

 

Bien choisir son matériel

Zoom sur les limes de bijoutier ! A retrouver sur www.apprendre-la-bijouterie.com

 

>>> Adapter sa lime à son métal : les limes Allemandes ou Suisses, comme les Vallorbe, seront utilisées pour l’argent et autres métaux mous. Préférer les limes Grobets Valtitan series par exemple pour l’acier, si vous utilisez ce métal (et le platine également, c’est à dire tous les métaux “durs”)

 

>>> Choisir la taille : Mon conseil est de toujours choisir la lime la plus grande possible. Plus il y a de surface en contact possible, plus le geste sera sûr et efficace. Pour ce qui est des limes aiguilles, celles de 20cm sont mes préférées. Plus la lime est grande, plus le travail est propre, et la prise en main aisée. D’autant plus s’il s’agit d’aplanir une surface, alors choisissez une bonne lime carrelette avec un manche adapté.

 

Zoom sur les limes de bijoutier ! A retrouver sur www.apprendre-la-bijouterie.com

 

>>> Avoir plusieurs grains : de la finesse du grain découlera la finition de votre ouvrage. Le grain 0 est le plus gros, il enlèvera beaucoup de matière et servira donc à dégrossir un travail. Personnellement, je n’utilise quasiment jamais du 0. Les grains 2 et 4 sont moyens à fins. Les plus utiles selon moi. Enfin, le grain 6 est le plus fin, le plus doux. Il a l’avantage de ne presque pas abîmer l’ouvrage, voire même de commencer le pré-polissage. En revanche, il est rare et donc difficile à se procurer 😉

Zoom sur les limes de bijoutier ! A retrouver sur www.apprendre-la-bijouterie.com

 

>>> Adapter ses types de limes :

  • les grosses limes : ce sont les plus grandes, celles qui vous aideront à “dégrossir” le travail. Elles sont plus grosses donc plus efficaces, donc plus rapides. Mon conseil pour débutant : investir dans une bonne lime carrelette (rectangulaire) à grain moyen si vous devez n’en choisir qu’une. Éventuellement une lime feuille de sauge pour les formes convexes.Zoom sur les limes de bijoutier ! A retrouver sur www.apprendre-la-bijouterie.com
  • les limes aiguilles : qui, comme leur nom l’indique, sont bien plus petites, donc recommandées pour des ouvrages plus précis. Il en existe de plusieurs formes, tailles et grains différents. L’utilisation d’une lime aiguille dépend surtout de son bijoux et de la forme à limer. Je recommande à minima d’investir dans : une lime ronde, une lime triangle, une carrée, ainsi qu’une demi ronde et une barrette (ou dos d’âne). Grains 2 et 4. Ce sont celles que j’utilise le plus personnellement, mais j’en ai d’autres également. Celles de 18 ou 20 cm de chez Vallorbe sont bien, bien qu’un peu chères (à tester : ces modèles ?).
    Zoom sur les limes de bijoutier ! A retrouver sur www.apprendre-la-bijouterie.com
    Les différentes formes de limes aiguilles Vallorbe

     

  • les scies ! Finalement, une scie n’est qu’une très mince lime. Et une lime n’est autre qu’une très grosse scie. Utiliser une scie très fine, comme une 4/0 pour faire les finitions de très petits interstices. En général, c’est avec ce procédé que l’on évide l’arrière carré d’un serti rail par exemple
Crédit : Michel Zimmermann, Québec

 

  • Les manches : en général les limes sont vendues “nues”, il peut donc être utile d’y rajouter un manche en bois, notamment sur les grosses limes (je laisse personnellement les limes aiguilles nues)
    Technique pour insérer un manche en bois sur une lime : couper un quart de la queue de la lime à la scie. Serrer votre lime dans un étau, tête en bas. Chauffer la queue de la lime sans aller jusqu’au rouge. Insérer ensuite le manche et taper dessus au maillet ou au marteau avec précaution. Laisser environ 1cm entre les épaules de la lime et le manche.

 

Entretenir et stocker ses limes

DIY Porte-Outils- Un rangements astucieux pour ranger vos limes, forêts et fraises de bijoutier, à découvrir sur www.apprendre-la-bijouterie.com

Pourquoi entretenir et nettoyer ses limes ? Car une lime propre et désencrassée, c’est une lime plus efficace, tout simplement. Voici quelques conseils

  • Frotter vos limes avec une craie régulièrement pour éviter l’encrassement.
  • Utiliser une carde à lime pour la désencrasser. C’est une grosse brosse aux fins poils d’acier qui frottent chaque sillon de la lime. En réalité, elle marche surtout sur les gros grains…
  • Je préfère utiliser une brossette en acier ou laiton, montée sur ma pièce à main
  • Les entreposer sans qu’elles ne s’entrechoquent : pour cela une bande magnétique peut faire l’affaire. Et pour les bricoleurs (du dimanche) : vous pouvez vous fabriquer un bloc à limes aiguilles.
  • Utiliser un code couleur selon le grain ou la forme vous permettra de les reconnaître facilement et de gagner du temps !

 

La technique / le geste :

Zoom sur les limes de bijoutier ! A retrouver sur www.apprendre-la-bijouterie.com

Le geste essentiel à connaître pour bien utiliser ses limes, c’est qu’elles sont plus efficaces utilisées dans un seul sens : vers l’avant. (c’est à dire en l’éloignant de soi). Inutile donc de faire le geste arrière en appuyant sur sa lime : cela risquerait d’endommager votre ouvrage, d’autant plus que ce geste ne permet pas l’adresse et la fermeté d’une main appuyant vers l’avant.

Comme pour beaucoup de gestes en bijouterie, le mieux est d’en avoir un aperçu en vidéo. Et comme j’essaie de m’y mettre, je vous propose de retrouver en images les techniques de limage dans un prochain article ! (en espérant que les images que j’ai pu prendre soient correctes…)

En attendant : bonne création et belles fêtes de fin d’année !

 

Partager l'article
  •  
  •   
  •  
  •  

You may also like

4 comments

  1. Merci beaucoup pour ce guide complet ! Quand vous parler de scie, quelle lame 4/0 utilisez-vous ? Sur cookson-clal il y en a plusieurs, dont des striées, sauf que sur votre photo elle est lisse. Je débute dans tout cela ^^’

    Bonne continuation et vivement la prochaine lecture !!!
    Mylene

  2. Bonjour Mélanie, merci pour cet article qui tombe à point nommé ! Comme d’habitude, ton texte est précis, didactique et personnalisé… je suis fan Félicitations !

    Une question que je me pose sur les limes est : à quoi servent les différentes formes ??? (Je debute…)
    Autant la ronde et la demi-ronde me semblent limpides, la carrelette aussi, autant je ne vois pas trop la différence entre le triangle et la barrette ; ou pourquoi acheter une feuille de sauge alors qu’on a une carrelette ; ou même pourquoi avoir une carrelette alors que le dos de la demi-ronde est plat ?
    Au secours !!
    S’il existe un ouvrage spécialisé, je suis preneuse (plutôt que d’ennuyer avec mes questions fastidieuses ! )

    Au passage, je serais très curieuse que tu nous racontes ta nouvelle île, si ce n’est pas trop indiscret, bien sûr ! Et comment ça a transformé ton activité… j’imagine que c’est un vaste sujet

    Merci de tout cœur pour les partages !

    1. Bonjour Emma,
      Bonnes questions ! En fait la forme de la lime dépend de la forme de l’ouvrage. La feuille de sauge est légèrement arrondie, la demi-ronde l’est plus. De même, la triangle sera pratique pour des angles, et la carrée pour des angles droits. La demi-ronde a en effet un côté plat, comme la barrette, mais la barrette a comme avantage d’être “lisse” sur son dessus, et ainsi elle ne vient pas attaquer une surface qui serait au dessus de la zone à limer, dans le cas d’ouvrages relativement petits et étroits.
      En revanche je ne connais pas de livre sur ce sujet en particulier, tous sont très succints sur les limes. Le mieux est d’en choisir une ou deux et de se rendre compte des besoins que l’on a au fur et à mesure.
      Quant à ma vie maltaise, oui, un article viendra surement bientôt !
      Merci pour ta participation ! 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.