LES DESSOUS DE LA CREATION // ETAPE 1 : LIBEREZ L’ARTISTE !

Les étapes de la création d'une collection - étape 1 : liberez l'artiste ! à retrouver sur www.apprendre-la-bijouterie.com

Cet article est le premier d’une série sur les dessous de la création d’une nouvelle collection. Je suis justement en train de mettre sur pied mes prochains modèles pour 2018. Après quelques années de création, et plusieurs collections à mon actif, je pense avoir quelques astuces à vous transmettre. Malheureusement pour moi, je me rends compte que j’ai bien souvent la théorie mais par manque de temps ou de ressources, je ne mets la mets pas vraiment en pratique. Alors cette année, malgré les nombreux challenges qui m’attendent, je vais essayer de dire ce que je fais et faire ce que je dis. Ca vous dit de me suivre et de découvrir pas à pas les dessous de ma prochaine collection ?

J’ai de nombreux conseils sous le coude, notamment en matière d’organisation, pour créer un univers cohérent et rationaliser le temps (et les coûts !) que cela représente. Je me suis maintes fois éparpillée, j’ai procrastiné, je me suis trompée, et je n’ai pas toujours tout optimisé. Mais je me soigne ! Petit à petit, une routine s’est instaurée pour ces périodes créatives. Cela me permet de faire plutôt machinalement les parties du boulot moins “fun” pour moi (les commandes fournisseurs, l’établissement du tarif etc…) et de me libérer du temps pour la création (la raison d’être de notre métier, n’est ce pas ?). Alors épargnez-vous les recherches à tâtons et le temps perdu à vous éparpiller : je l’ai déjà fait pour vous 😉

Pour ce premier article, concentrons-nous sur la genèse d’une collection. L’inspiration, la création à l’état brut : la partie la plus fun selon moi !

1 / S’inspirer, sans copier

Avez-vous un carnet à croquis en permanence sur vous ? Non ? C’est le moment d’en acquérir un ! Tout au long de l’année, au gré de vos déplacements, ne manquez pas de “croquer” tout ce qui vous passe par la tête.

Boucles Art Déco, croquis - www.apprendre-la-bijouterie.com

Pour ma part je suis une piètre dessinatrice, mais cela ne m’empêche en rien de noter chaque idée dès qu’elle se présente (cela m’a même déjà réveillé en pleine nuit. Depuis, un petit carnet trône aussi sur ma table de chevet). Peu importe la qualité du dessin (surtout à 2h du matin…), ce croquis me sert surtout de “mémo”. Tant pis s’il n’y a que moi qui le comprend.

J’ai aussi un tableau Pinterest où j’épingle ce qui passe sur la toile, tout ce qui me plaît. Je ne me cantonne pas qu’aux bijoux d’ailleurs. J’épingle également des formes, des graphismes, des oeuvres, des paysages ou des objets inspirants. Idem pour les jolis packagings, les merchandisings bien pensés etc… Un tableau pour chaque thème. Il est facile de se perdre sur Pinterest tant il y a de jolies choses à voir, aussi j’essaie de chronométrer mon temps passé afin de ne pas me perdre et d’être efficace.

Enfin, je peux aussi avoir envie de partir d’un sujet en particulier, de m’inspirer du travail d’un artiste, ou encore d’une forme. Ce fut le cas pour ma collection “Quito//Rio”, que j’avais élaborée après un séjour de plusieurs mois en Amérique Latine, et notamment après avoir vu le superbe musée du Seigneur de Sipan (un dingo des bijoux, façon pré-Inca). J’avais donc pris pour base les bijoux imposants pré-Incas, que j’avais simplifiés et épurés au maximum. Moi qui suis une adepte des bijoux très graphiques, j’ai eu ma dose de “bonbon pour les yeux” là bas ! Pour mes prochaines collections, j’ai exploré plusieurs styles et thèmes : les bijoux Art Déco, les différentes feuilles, Kandinsky… Pour en avoir un aperçu, je vous renvoie vers mon défi 30 JOURS / 30 CREATIONS.

Broche Pissenlit - les étapes de sa création sont à retrouver sur www.apprendre-la-bijouterie.com
Recherches et croquis

 

2 / Ne pas se restreindre

C’est le moment de tester de nouvelles choses, d’aller vers des formes inhabituelle, des techniques qui vous attirent, que vous ne maîtrisez pas forcément. Imaginez-vous en plein brainstorming : les idées fusent sans contraintes, sans tabous. Amusez-vous ! C’est le moment idéal pour vous rappeler pourquoi vous vous tournez vers ce métier : prenez du plaisir à faire ce que vous faites. La récré, c’est maintenant !

Pourquoi ne pas sortir des sentiers battus et explorer de nouvelles pistes ? Lors de mon défi 30 jours, j’ai voulu essayer certaines techniques telles que la réticulation. Pas franchement un grand succès : le rendu n’était pas forcément comme je l’imaginais. J’ai également tenté d’autres styles, comme un plastron léger en fils de laiton. Trop chargé à mon goût. Au final, ces digressions créatives ont eu l’avantage de me faire confirmer et affirmer le style que j’aimais.  Au sortir de ces 30 jours, j’ai décidé d’investir plus en profondeur ma préférences pour les lignes graphiques, les formes géométriques, les bijoux simples, le métal doré comme matériau unique.

Parfois, les meilleures collections se résument à ça : parfaire ce que l’on sait déjà faire

 

3 / Ne pas se laisser influencer

C’est un biais dans lequel il est facile de tomber : créer pour le plaisir des autres. Et cela est bien humain. Après tout, créer c’est aussi partager, faire plaisir. Mais force est de constater que fabriquer des bijoux selon les goûts des autres s’avère bien souvent contre-productif. Cela manque cruellement d’âme et de saveur.

Il y a tellement de goûts dans la nature qu’il serait bien vain de vouloir plaire à tout le monde.

Il m’est déjà arrivé, lors d’événements, d’entendre dire que mes bijoux étaient “trop fins” pour quelqu’un et quelques minutes après, qu’une cliente préférerait quelque chose de “moins gros”… cherchez l’erreur !

Pour l’heure, contentez-vous de créer pour vous. Pour ma part, je m’interdis de créer un bijou que je sais que je ne porterai pas.

 

4 / Fabriquer malin

Ce moment artistique est certes un moment de liberté. Mais soyez malin et gagnez du temps sur les prochaines étapes !

Cela peut sembler fastidieux, et vous allez sans doute oublier de le faire quelques fois, mais c’est un réel conseil que je vous donne là :
chronométrez-vous lors de la fabrication de chacun de ces modèles
répertoriez et quantifiez TOUT : notez le temps passé, les matériaux utilisés et en quelle quantité, les apprêts, leur nombre, et les outils nécessaires.

Cela demande un peu de rigueur lorsque vous êtes en pleine création mais cela vous fera gagner tellement de temps lorsque vous souhaiterez reproduire vos modèles par la suite !

 

 

5 / Porter ses créations

Difficile d’avoir du recul sur la qualité de son travail lorsque l’on a le nez dedans. Aussi, soyez votre premier client, et portez vos créations.

Testez-les, évaluez-les. Cette bague est elle agréable à porter ? Ces boucles ne sont elles pas trop lourdes ? Et ce collier, ne s’accroche t’il pas à votre pull ?

Outre le fait de vous permettre de déceler un défaut invisible à première vue, cela vous permettra également d’avoir un retour, un feedback de la part de votre entourage. Si l’on remarque un bijou que vous portez, c’est qu’il a su attirer l’oeil, cela pourra valider ou invalider vos choix. Il serait dommage de s’en passer !

 

6 / Recommencer !

Ne vous contentez pas de ce que vous avez fait : améliorez un modèle, déclinez une forme, revisitez vos créations ! Poussez vos limites, tentez de des variations. Et puis ne dit on pas que l’appétit vient en mangeant ? Je vous promets qu’il en est de même avec le plaisir créatif 😉

 

En pratique…

Pour ma part, voici comment j’ai procédé.
J’ai profité de l’ouverture de ce blog pour me lancer un “défi 30 jours” qui avait pour but de me forcer à créer 30 nouveaux bijoux en 30 jours.
Je suis partie d’une contrainte pour en faire un terrain de jeu et d’exploration. J’ai d’ailleurs posté un article-bilan qui soulève tous les bienfaits imprévus de ce challenge.

Une fois ces 30 bijoux devant moi, j’avais une vision plus nette des techniques que je maîtrisais, mais aussi de mes goûts. Une nouvelle collection, plutôt graphique et géométrique, semblait pointer le bout de son nez.

Les 30 créations du défi 30 JOURS / 30 CREATIONS sur www.apprendre-la-bijouterie.com

J’en ai eu la confirmation grâce à mes réseaux sociaux, sur lesquels j’avais posté les photos de mes créations. Pour finir, un sondage sous forme de concours m’a également conforté dans l’idée que :

les styles que je préférais = les techniques que je maîtrisais = les bijoux qui avaient le plus de succès.

La collection 2018 était commencée, j’ai donc décliné, varié, affiné ce thème qui s’était imposé.
J’ai donc prototypé des modèles plutôt ronds, en privilégiant les boucles d’oreilles. Tout en gardant un style très graphique, et des lignes et matières épurées, j’ai aussi tenté des variations sur le “mobile”. Le bijou léger et mouvant au gré du vent, comme les mobiles pour berceau, mais avec des lignes géométriques à la Kandinsky. En revanche, pas de lignes fines cette fois-ci : je veux tenter le côté “oversize”.

…la suite au prochain épisode !

 

Cet article vous a plu ?

Epinglez-le !

Les étapes de la création d'une collection - étape 1 : liberez l'artiste ! à retrouver sur www.apprendre-la-bijouterie.com

Partager l'article
  •  
  •   
  •  
  •  

You may also like

1 comment

  1. Génial cet article Mélanie! Je viens de “finir” les prototypes de ma 1ère collection et je n’ai pas vraiment procédé de manière organisée! Et du coup, il y a eu beaucoup de rebondissements…et une pete de temps je pense.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.