LES DIFFERENTS TYPES DE SERTISSAGES

Les différents types de sertissage -www.apprendre-la-bijouterie.com
Crédit : Melanie Casey Jewellery

Je dois vous avouer quelque chose : avant de réaliser cet article, je n’étais pas vraiment adepte des pierres en bijouterie. Je suis de celles qui préfèrent le métal, plus froid, plus moderne. Les pierres, c’était trop “classique” pour moi. J’aimais bien l’onyx, noir, bien lisse, toujours graphique. Mais… je dois me rendre à l’évidence : en fouinant le web pour illustrer ce billet, je crois bien que je suis tombée du côté obscur de la force. J’exagère, mais vous m’avez compris : je commence à aimer les bijoux avec des pierres serties.

Voici donc en quelques mots vulgarisés, les différents types de sertissage que l’on peut rencontrer, du moins les plus courants.

 

LE SERTI CLOS

Les différents types de sertissage -www.apprendre-la-bijouterie.com
Crédit : Melissa Joy Manning

Le serti clos consiste en une bande de métal qui entoure une pierre. Il s’agit de la technique la plus “simple”, celle que l’on apprend en premier lorsque l’on apprend la bijouterie.
Le serti clos peut prendre de nombreuses formes, (serti dôme, anguleux, ajouré…) et peut se décliner de multiple façons. Il est adapté pour de nombreuses formes de pierres, notamment les cabochons (à fond plat). Il permet également de créer une structure plus large que la pierre, pour donner une impression de volume et de grandeur (comme dans le cas d’un serti dôme par exemple). Il “encadre” la pierre, ce qui permet de la faire ressortir. En revanche, il ne mettra pas forcément bien en valeur les pierres transparentes facettées.

 

 

LE SERTI TUBE

Les différents types de sertissage -www.apprendre-la-bijouterie.com
Crédit : OH LA LA ! bijoux (c’est moi qui l’ai fait !) (à prononcer avec la voix de Valérie Lemercier…)

Bon, ok, je triche un peu car en vérité il fait partie de la famille des sertis clos. Mais comme c’est mon petit préféré de par sa facilité d’exécution, je me permets de le mettre comme une catégorie à part entière 😉

Le serti tube est, comme son nom l’indique…un tube. Voilà !

Plus sérieusement, le serti tube permet d’éviter une étape du serti clos, qui est celle de souder les bords du serti sur une base puis de la repercer. Il suffit de trouver les bonnes dimensions de tube et de pierre pour que cela s’imbrique parfaitement, et c’est un gain de temps considérable. De même, il est bien pratique pour les tout petit-petit-petit sertis (3mm de diamètre ou moins). Je l’aime beaucoup ! (Je dis ça mais j’étais légèrement plus énervée lors de certaines réalisations, souvenez-vous)

 

 

LE SERTI MASSE

Les différents types de sertissage -www.apprendre-la-bijouterie.com
Crédit : Ash Hilton

Celui-ci me fait rêver mais pour le moment je n’ai absolument JAMAIS réussi à le réaliser. J’ai essayé, pourtant. Mais il y a quelque chose qui m’échappe (et c’est souvent la minuscule pierre…).

Le serti masse est donc fait de pierres, souvent très petites, qui sont inclues dans le métal. La surface de la pierre doit être à fleur du métal. Le rebord du métal entoure très légèrement la pierre, ce qui la range dans la catégorie des “sertis clos” également.

J’ai décidé d’en faire mon défi pour l’année prochaine : réaliser un serti masse. Si certain d’entre vous s’y connaissent, tous les conseils sont les bienvenus. Et si vous êtes comme moi et que vous souhaitez vous y frotter, accompagnez-moi dans ce défi et on se soutiendra !

 

 

LE SERTI GRIFFE

Les différents types de sertissage -www.apprendre-la-bijouterie.com
Crédit : Bing Bang NYC

Le serti griffe est un serti où au minimum 2 griffes (montées sur un chaton) viennent enserrer une pierre. Ce type de sertissage est particulièrement adapté aux pierres translucides car il permet de laisser passer un maximum de lumière à travers la pierre. C’est pourquoi il est le serti par excellence pour les bagues de fiançailles ou les alliances.

Les différents types de sertissage -www.apprendre-la-bijouterie.com
Crédit : Tiffany & Co

Les sertis griffes les plus classique comprennent 4 ou 6 griffes mais on peut varier à l’infini.

Les différents types de sertissage -www.apprendre-la-bijouterie.com

 

 

LE SERTI GRAIN

Les différents types de sertissage -www.apprendre-la-bijouterie.com
Crédit : Myrtille Beck

Il s’agit d’un serti où la pierre semble maintenue par de toutes petites billes de métal, levées grâce à une échoppe. On l’utilise la plupart du temps pour sertir plusieurs petites pierres en ligne ou côte à côte.
Là j’avoue, je n’ai même pas essayé de m’y tenter. Cela me semble si compliqué que je m’en décourage d’avance… je ne devrais pas, je sais.

 

 

LE SERTI PAVE

Les différents types de sertissage -www.apprendre-la-bijouterie.com
Ceci est la petite folie que je me suis offerte en quittant l’entreprise… cette dinguerie est même articulée !
Crédit : Chanel

Il s’agit d’un serti grain ou les pierres sont disposées côté à côte de façon à créer une impression de brillance et d’opulence. C’est un serti qui m’impressionne de par son côté technique.

 

Il existe encore de nombreux autres types de sertis, qui dérivent de ces grandes catégories : serti au revers, serti enveloppant, serti barre…

Le sertissage est un sujet très vaste, dans lequel il est facile de se perdre en flânant sur le web. Il y a tellement de méthodes, de pierres, de finitions possibles. Ce n’est pas pour rien qu’en bijouterie-joaillerie, sertisseur est un métier à part entière. Maîtriser la totalité de ces techniques me semble fastidieux, aussi je me contenterai pour le moment de bien maîtriser mon serti clos, puis peut être le serti masse.

Et si vous voulez savoir ce qui se cache derrière les termes de “chatons”, “endouilloirs” et “fions”, je vous invite à creuser un peu plus le sujet 😉 *petit gloussement de bécasse*

Je connais peu d’ouvrages techniques sur le sujet, si ce n’est ce livre d’Anastasia Young, “Le sertissage de bijoux”. Alors si vous en avez à suggérer, c’est avec plaisir en commentaires !

 

Et vous, avez-vous une préférence en terme de sertissage ? A porter ou à fabriquer, lesquels vous tentent ? lesquels maîtrisez-vous ?

 

<<< et pour partager cet article à vos amis et confrères, c’est directement ici, sur la barre latérale !

Partager l'article
  •  
  •   
  •  
  •  

You may also like

5 comments

  1. Merci pour vos articles toujours aussi intéressants et bien détaillés avec un brin d’humour .C’est tellement enrichissant d’apprendre de tous … en ce moment je fais un sertis clos avec des douilles que je fait moi même le tube …. pas facile à faire tant elles sont petites , mais je m’accroche dans mon entourage on me donne des conseils et je glane des infos partout pour progresser. Encore merci pour tout. Bonne journée.

  2. Au fait j’oubliais pour le livre d’Anastasia Young pour le sertissage est il accessible au débutant ?Que pensez vous de ce livre ? Autrement sur un groupe de bijoutier j’ai pu me procurer en pdf un ouvrage Technologie du le sertissage de P.A. Grether avec beaucoup de croquis il est recommandé par les bijoutiers. Re-Bonne journée. Crlt Gaëlle

    1. Bonjour Gaëlle,
      Franchement, je dirais oui, c’est accessible. En revanche les explications sont très succinctes. Il faut peut être avoir d’autres supports supplémentaires. Mais il donne un bon point de départ, à savoir la compréhension du mécanisme de chaque type de serti, et le vocabulaire qui va avec. Merci pour l’autre ouvrage, je vais voir s’il est disponible sur Amazon. Sinon peux-tu nous faire passer ce pdf peut être ?
      Belle journée !

  3. Coucou! Moi aussi c’est mon défi le serti masse… j’arrive à faire tenir la pierre je sais pas comment mais écraser le métal de façon uniforme c’est pas gagné… c’est plutôt un carnage pour le moment!! Bon courage.
    Aurélie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.