CRASH TEST 4 FINITIONS – UPDATE A 6 MOIS

Crash test des différentes dorures sur bagues. Le résultat est à découvrir sur www.apprendre-la-bijouterie.com

 

Peut être l’aurez-vous vu passer sur ce blog, il y a 6 mois de cela j’ai décidé de crash-tester la tenue de la dorure de mes bijoux, et de comparer les différences de rendu. Pour cela, j’ai réalisé 4 bagues totalement identiques en taille, en forme et en texture, mais dans des finitions différente.

Rendez-vous donc sur le premier article du crash test pour voir la trombine de mes petites bagues il y a de cela 6 mois en arrière. Depuis, elles n’ont plus quitté mon doigt.

Alors qu’en est-il aujourd’hui ?

Comme promis, j’ai porté mes bagues en permanence, sans jamais les enlever, ni les ménager. Elles en ont vu de toutes les couleurs, elles ont même trempé dans de la pâte à cookies. Seul petit changement : j’ai du les changer de doigt (elles sont passées de mon majeur gauche à mon annulaire droit) au cours de ma grossesse car mes doigts avaient enflé et que bon, mes doigts, j’y tiens un peu quand même.

Les voici donc aujourdhui :

Crash test des différentes dorures sur bagues. Le résultat est à découvrir sur www.apprendre-la-bijouterie.com

Premier constat : elles sont toujours parfaitement rondes. J’en reviens pas moi-même. Pour des bagues aussi fines (1mm), elles n’ont absolument pas bougé.
Ce premier constat me fait quand même me questionner sur les clientes qui reviennent vers moi avec des bagues toutes cabossées et tordues : se peut-il que j’ai des doigts parfaitement ronds et pas elles ?!? Sinon que font-elles pour leur infliger ces torsions ?

 

Ensuite au niveau de la couleur et surtout de la tenue du traitement de surface :

Crash test des différentes dorures sur bagues. Le résultat est à découvrir sur www.apprendre-la-bijouterie.com

Crash test des différentes dorures sur bagues. Le résultat est à découvrir sur www.apprendre-la-bijouterie.com

Il m’est malheureusement assez difficile de rendre en photo le véritable rendu pour chaque bague, alors je vais essayer de vous les décrire au mieux.

or 18K : il s’agit bien évidemment de la bague “témoin”. Sans surprise, la bague en or n’a absolument pas bougé, elle est toujours dans une jolie couleur champagne, bien brillante.

Plaqué or 5 microns : Là aussi, aucune différence à constater, si ce n’est la couleur de l’or qui a légèrement foncé me semble t’il. Mais le traitement recouvre encore entièrement la surface de la bague. La couche d’or n’a pas sauté. On ne voit quasiment pas de différence avec l’or.

Doré à l’or fin 24K : et bien là encore, rien à redire. La tenue est impeccable. Idem que pour le plaqué, il me semble tout de même que l’or qui recouvre le laiton a très légèrement foncé, il est plus “jaune” qu’au début. Cela reste tout de même très modéré. A noter également, la couche d’or me parait un peu plus terne, moins brillante que l’or ou le plaqué. Cela reste léger.

Laiton : enfin, notre ami le laiton brut a quant lui fait ce qu’il sait le mieux faire : ternir 🙂 La bague est grisée, légèrement verdie. La brasure argent ressort beaucoup par contraste avec le laiton. Au cours de ces 6 derniers mois j’ai vu la couleur de cette bague totalement varier et passer d’un noir foncé à un jaune brillant selon ce que j’avais sur les doigts (aime pas la Javel, ça c’est sûr…)

 

Crash test des différentes dorures sur bagues. Le résultat est à découvrir sur www.apprendre-la-bijouterie.com

 

En conclusion, je ne peux pas dire que ce résultat m’étonne. Pour le laiton et l’or, j’étais certaine de ces conclusions. J’attendais d’être surprise par une certaine “érosion” des autres finitions, étant donné le traitement infligé. Mais non, ni le frottement, ni les produits régulièrement en contact n’auront eu raison de leur tenue.

Pour l’instant je ne vois donc qu’une raison qui peut faire sauter le plaquage : l’acidité de la peau propre à chacun. Et malheureusement, cela ne me permet toujours pas de répondre à mes clientes qui invariablement continueront de me poser la question : “et est-ce que ça tient bien ?”

En revanche, cela me laisse entrevoir une autre chose intéressante : pour le moment, le doré à l’or fin tient tout aussi bien que le plaqué or. Affaire à suivre, donc…

 

Crash test des différentes dorures sur bagues. Le résultat est à découvrir sur www.apprendre-la-bijouterie.com

Partager l'article
  •  
  •   
  •  
  •  

You may also like

3 comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.