Moteur à main ou suspendu : lequel choisir ?

moteur-bijouterie

Le moteur – qu’il soit à main ou suspendu – est un outil essentiel pour le bijoutier.

Et pour cause : il permet de percer, émeriser, découper, creuser, graver, texturer, polir, satiner le métal…

Il est donc tout à fait légitime de réfléchir avec soin son choix de moteur, et ce selon plusieurs critères : son efficacité, sa flexibilité, sa durabilité mais également son coût, car il peut représenter un investissement conséquent.

Cet article n’a pas pour but de faire office de guide d’achat exhaustif. C’est simplement un comparatif entre 2 types de moteurs pour bijoutiers, basé sur mon expérience personnelle avec le matériel que j’ai eu en main.


MICRO-MOTEUR

Du fait de leur multifonction, on les retrouve sous plusieurs noms selon les fournisseurs : “outil rotatif, micro-moteur, perçeuse-meuleuse à main, moteur à main” etc…

Il s’utilise sur secteur et son embout permet d’adapter divers mandrins.

La différence principale avec un moteur suspendu est qu’il n’y a pas de régulation de la vitesse par une pédale, tout se fait à la main.
Vous avez littéralement le moteur dans la main, ce qui est peu confortable et un peu lourd. Attention donc si vous comptez l’utiliser longtemps : après une utilisation prolongée il n’est pas rare de trembler ou d’avoir des fourmis dans les mains ! Donc on oublie le travail de précision juste après ! 😉

N’oubliez pas : vos mains sont votre principal outil, alors ne lésinez pas sur la qualité d’un produit pour les préserver.

Voici donc les modèles que j’ai testé :

Dremel

Avantages :

  • les embouts et mandrins de chez Dremel se trouvent à peu près partout, comme en magasin de bricolage par exemple

Inconvénients :

  • il très peu pratique, le flexible n’est pas très souple
  • seuls les consommable de la marque Dremel (assez chers) peuvent s’intégrer à l’outil !
  • l’achat d’adaptateur en plus du moteur rend son coût final aussi cher qu’un moteur suspendu

Dremel 3000 (environ 45€)

Pièce à main Flexible (environ 35€)

Adaptateur mandrins universel (environ 15€)

Donc pour un outil adapté et adaptable à tous les travaux, comptez une centaine d’euros.


Proxxon

Ce moteur m’a accompagné durant des années. Son fonctionnement est le même que Dremel, mais il est beaucoup plus aisé à manier, même sans flexible.

Avantages :

  • Adaptable à quasi toutes les tailles de mandrins (de 0,5 à 3,2mm), même les Dremel,
  • Peu bruyant,
  • Plus maniable que la Dremel

Inconvénients :

  • allumage et vitesse ne sont pas réglables par pédale

Moteur + accessoires (65€)

Moteur + accessoires

Flexible (35€)

Au total, comptez donc entre 90 et 100€ neufs


MOTEUR SUSPENDU

Moteur suspendu et pédale rhéostat Foredom (65€ frais de port compris – 90€ si frais de douane)

J’en suis très satisfaite depuis maintenant 4 ans. Je n’ai rien à en redire !

Il vous faudra suspendre le moteur, personnellement j’utilise une potence faite maison (une équerre avec un crochet, accrochés à mon tableau d’outillage). Et ça fonctionne très bien 😄

Avantages :

  • son prix d’achat est finalement similaire à un moteur à main
  • la pièce à main est fournie avec le moteur, et peut être changée facilement
  • pièce à main adaptable à tous les mandrins
  • maniabilité de la pièce à main du travail
  • confort d’utilisation, merci la pédale !

“Inconvénients” :

  • ça n’en est pas vraiment un, mais je trouvais la pièce à main légèrement trop grosse. J’ai donc investi dans une pièce à main adaptable (7€) qui a clairement changé ma vie 😄. Cela dit elle n’accepte que les mandrins de 2,5 maximum.

J’ai également souvent entendu parler de ces 2 autres moteurs suspendus :

HBM (120€)

Techdent (450€)

Conclusion

Voici mes conseils :

Si vous en êtes au stade “expérimental” de la bijouterie, que vous ne pouvez pas vous projeter sur le long terme dans cette activité, je vous conseille de choisir un micro-moteur de seconde main. Ainsi, vous pourrez débuter votre activité à moindre coût et vous faire une idée.

En revanche, si vous pensez en faire une activité régulière, voire professionnelle, ne cherchez plus : pour quelques euros de plus, investissez dans un moteur suspendu avec pédale.

De même, si vous avez un petit budget pour votre équipement, le moteur est un investissement central. A choisir, privilégiez le moteur, et économisez ensuite pour les autres équipements, tout aussi importants mais moins essentiels.

Partager l'article
  •  
  •   
  •  
  •  

Mélanie - www.apprendre-la-bijouterie.com

You may also like

1 comment

  1. Bonjour Mélanie !
    Dans ton post tu dis qu’on ne peut pas varier la vitesse d’un moteur à main avec une pédale. Ce n’est pas tout à fait exact. J’ai le moteur techdent et il existe 2 versions dont une avec pédale où on peut varier la vitesse en fonction de l’appui sur la pédale. Il est tres pratique, et beaucoup plus maniable qu’un moteur suspendu (que j’ai essayé lors de mes formations). Il vibre beaucoup moins, peut tourner beaucoup plus vite, et il offre beaucoup plus de précision et de confort, parce qu’on a pas la main “tirée en arrière” par le flexible suspendu, qui est trop rigide et toujours trop court. En plus il est beaucoup plus silencieux et on peut adapter toutes les tailles de mandrins dessus. Certes le prix est élevé mais franchement pour ceux qui peuvent se le permettre il n’y a pas photo !
    J’étais dentiste avant et je voulais te dire aussi qu’il y a encore beaucoup mieux, ce sont les moteurs électriques pour contre angles vendus pour les dentistes. C’est inégalable point de vue taille, légèreté et maniabilité, le contre angle est mille fois plus maniable qu’une pièce à main. Je fais de la gravure à main levée avec c’est pour dire ! C’est cher aussi mais on en trouve d’occasion.
    Voilà j’espère que ce complément d’information sera utile à quelques personnes…
    Bonne soirée !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.