5 façons originales (et gratuites) de promouvoir ses créations

Collab Jeannette x Charlie Brear


Pour un créateur de bijou, dont la principale qualité est, par définition, de savoir fabriquer des bijoux, il peut s’avérer compliqué et souvent décourageant d’arriver à faire connaître sa marque.

On a les bijoux, les jolies photos, un site internet fonctionnel et puis… comment attires-t’on les clients ?

Communiquer et faire connaître sa marque, son univers, ses créations, n’est pas toujours aisé. Pourtant, c’est le nerf de la guerre.

Les réseaux sociaux c’est bien, mais on a parfois l’impression de s’épuiser pour peu de résultats.

Payer une agence de presse ou de com ? Avec quel argent ?

Alors aujourd’hui je vous propose de faire dans l’originalité : démarquons-nous un peu, et voyons quelques moyens d’arriver à ses fins à moindre frais et pour un résultat souvent au delà de nos attentes !

Voyons donc 5 façons (très) originales de faire connaître ses créations, en partant de la plus facile (et locale) à la plus culottée (et éventuellement mondiale !)

(edit : les idées suggérées ici ne sont pas toutes totalement “gratuites”. Il faut être disposé à pouvoir offrir parfois une création ou imprimer quelques cartes, bien entendu… Cependant les coûts sont négligeables face à une campagne publicitaire ou une agence de communication)


Investir les salles d’attente

Utiliser les salles d'attente pour promouvoir sa marque
Source : creativemarket.com

Si votre univers correspond bien à la clientèle d’un cabinet ou d’un salon, voilà une solution idéale pour démarcher en local.

La salle d’attente, qu’elle soit dans un cabinet médical ou dans un salon esthétique, est l’endroit où les gens s’ennuient, feuillettent ce qu’il y a sur la table… C’est le moment de placer votre marque sous leur nez ! Capter l’attention des gens est si difficile de nos jours, c’est donc bien le moment idéal !

Pour cela, préparez des flyers (j’ai bien dit des “flyers” : pas des cartes de visites qui ne donneront aucun aperçu de vos créations, ni un catalogue qu’il vous reviendrait trop cher d’imprimer).

Attention de ne pas tomber dans la surcharge : un papier avec trop d’écritures ou de photos n’attirera jamais l’œil. Soyez sobre dans la présentation, concis dans les explications.

Mon conseil : imprimer une photo par flyer ou par carte, et au verso indiquer vos coordonnées, sans oublier les réseaux sociaux. Petit plus : un code promo ! Cela vous permettra de connaître le nombre de commandes arrivées par ce biais.

Vous pouvez imprimer vous même ces flyers mais je vous recommande un mini investissement tout de même chez un imprimeur près de chez vous ou sur un site comme Printoclock (environ 15€ les 500 flyers). Au besoin, des assistants en ligne peuvent vous aider à créer votre fichier.

Si vous n’arrivez pas à choisir une seule photo, je vous recommande alors le site Moo.com, sur lequel vous pouvez imprimer le nombre de photos que vous voulez (chaque carte aura une photo différente, le verso restera le même). L’investissement est un peu plus conséquent (24€ les 100 flyers)

Utiliser les salles d'attente pour promouvoir sa marque
Source : Les Dissonances Bijoux

Ensuite… visez juste !

  • Vous faites des bijoux pour enfants ? Visez les médecins généralistes et pédiatres.
  • Vous faites des bolas de grossesse ou des bracelets prénoms ? Les cabinets gynécologiques et sages-femmes seront vos bases.
  • Vos créations sont axées “spritualité” ? Un cabinet de sophrologie, de naturopathie, une salle de yoga
  • Vous cherchez une clientèle tendance, jeune, mode, féminine : les centres d’esthétique et salons de coiffure seront vos alliés.
  • Un univers “rock”, ou “cartoon” : cherchez le salon de tatouage qui correspond à votre univers.

Ayez une idée claire et précise de votre cible, ou d’une partie de votre cible, et essayez de définir dans quelles salles d’attente elle est plus à même de s’ennuyer. Vous y trouverez ainsi une clientèle locale bien ciblée, mais aussi de la visibilité et de la notoriété . Locale, toujours. Mais c’est un bon début !

Bien entendu, (mais j’espère que vous l’avez déjà compris) : hors de question de faire cela sans l’autorisation de la personne qui consulte en ce lieu ! Au risque de voir vos jolis flyers jetés à la poubelle… Avec son accord, donc, cela peut devenir une véritable source de bouche à oreille !

(J’ai moi-même trouvé ma photographe de naissance dans la salle d’attente de ma gynéco…)


Arpenter les écoles de photo / design / stylisme

Collaborer avec des écoles de photographie de design ou de stylisme
Shooting Mlle Hipolyte / bijoux OH LA LA !

Vous avez besoin de vous faire connaître, ils ont besoin de se faire connaître. Alliez vos forces !

Bien souvent les écoles de photographes recherchent des partenaires pour leurs mises en scène. Les étudiants photographes ont besoin de matière pour s’exercer. Leurs divers travaux de fin d’année sont parfois amenés à être exposés en galerie. Et contrairement à ce que l’on peut penser : ce n’est pas parce que ce sont des étudiants que leur travail est moins bon !

En effet, ils doivent donner toute leur créativité, dans tous les domaines possibles, pour valider leurs études. De plus, ils ont accès à tout le matériel possible et des studios sont souvent mis à leur disposition (ce fut le cas pour mon dernier shooting avec la talentueuse Inès Pouyanne fraichement diplomée de l’ETPA)

De même dans les écoles de design, de mode ou de stylisme : ils doivent souvent organiser des défilés ou séances photos pour des magasines par exemples. Abordez les étudiant(e)s par le biais de pages groupes Facebook de leur promo, ou bien directement en vous rendant dans les locaux de leur école pour y mettre une annonce. Demandez à l’accueil si un journal ou un site de l’école existe pour proposer votre collaboration lors d’un prochain shooting ou défilé.

D’une pierre deux coups : un peu de notoriété locale gratuite pour vous, une collaboration qui peut s’inscrire sur la durée (peut être aurez-vous besoin de vêtements ou d’un set design pour vos prochains shootings ?) et qui sait, en plus d’étoffer votre communication et votre book, peut être la découverte d’un futur cador dans son domaine ? 😉

Mes bijoux ont souvent accompagné les vêtements de jeunes stylistes ou de designer (papier), sur des podiums ou en présentation presse, comme ci-dessus avec les superbes créations de Mlle Hipolyte. Un bien bel écrin pour mes bijoux, un complément judicieux pour eux, et bien souvent de belles rencontres à la clé. Tout le monde est gagnant !

Alors évidemment, parfois, le rendu n’est pas à la hauteur de nos attentes, ou ne correspond pas toujours à notre image de marque. Erreur de casting ! Cela arrive. Mais c’est à relativiser cependant : c’est à moindre (voire zéro) frais. Et il suffit de ne pas diffuser ces photos (ou de les laisser temporairement, selon votre accord avec vos partenaires) pour ne pas communiquer dessus outre mesure. (Et oui, cela m’est arrivé parfois 🙂 )


Faire des connections dans les salons du mariage.

Collaborer avec des photographes et créateurs de robes de mariées
Photos : Céline Deligey pour Céline Ménard

Le mariage : le scénario parfait pour une créatrice de bijoux !

Les futurs mariés font (pour la plupart) appel à plusieurs prestataires : pour la robe, pour les alliances, pour la coiffure, les photos ou encore l’organisation entière du mariage.

Pourquoi ne pas vous associer à un ou plusieurs de ces prestataires pour vous recommander mutuellement et mettre à profit vos différentes qualités ?

Ces associations de bon sens sont de plus en plus communes. J’ai pour ma part régulièrement prêté mes bijoux pour des shootings photos de mariage, comme celui-ci avec Céline Ménard. En général toute une équipe de prestataires mariage est réunie, pour que chacun puisse communiquer ensuite dessus, et recommander ses collègues au passage.

Les futurs mariés, eux, ont tout sous la main et sous les yeux. Rien de tel qu’un univers déjà prêt à leur proposer ! Vous avez donc de potentiels clients déjà “recrutés” par vos collègues.

Aussi, si vous voulez proposer votre collaboration dans ce domaine, si vos bijoux s’y prêtent, alors n’hésitez pas à “démarcher” les salons du mariage (privilégiez les salons “créateurs”, plus en accord avec votre démarche artisanale).

Pour n’en citer que quelques uns : le Andy festival à Paris, le Wedding Market à Montpellier, le Banquet à Toulouse, le festival Nos Jours Heureux dans le Tarn etc…


Assister à une émission télé (dans le public)

Comment faire passer ses créations à la télé
Carole Tolila (les Maternelles) / bijoux OH LA LA !

Cela va peut être vous paraître loufoque, mais attendez que je vous explique…

En effet, il n’est pas question ici de se faire inviter chez Cyril Hanouna pour faire sa promo sur son plateau.

Le but n’est pas non plus de se placer dans le public derrière l’invité et d’agiter ses poignets ou sa tête dès que la caméra filme l’audience…

Non : le but est de pouvoir éventuellement faire “passer” un petit “kit” (une carte de visite, un catalogue, un petit bijou, un mot manuscrit) à la personne en charge d’habiller les invités et/ou présentateurs.

Certains présentateurs se chargent eux-même du choix de leurs tenues, comme c’est le cas de France Pierron, qui régulièrement me demande des nouveautés. D’autres laissent le soin à une styliste de choisir pour eux.

En fin de tournage, demandez si vous pouvez avoir un autographe, et profitez-en pour laisser votre “kit”. Si d’aventure vous n’arrivez pas à atteindre cette personne (la présentatrice ou sa styliste), tentez le tout pour le tout, et demandez gentiment à un des assistants public s’il la connait (ou s’il la “visualise”) et confiez-lui votre bien. Cela ne coûtera pas grand chose : une création, un grand sourire et un peu de courage.

Le retour peut être nul comme il peut s’avérer fructueux ! C’est un peu un coup de poker, mais c’est comme en trading : ceux qui gagnent le plus sont ceux qui prennent le plus de risques !

Et s’il ne vous est pas possible de vous déplacer, vous pouvez toujours dénicher les noms des stylistes de vos présentatrices préférées en scrutant les génériques de fin d’émission, ou en demandant à notre bon vieil ami Google. Charge à vous de les suivre sur les réseaux sociaux par la suite, et de leur proposer vos créations par message ou par mail.

Comment faire passer ses créations à la télé
Isabelle Ithurburu (Canal + Sport)

Le risque est, il est vrai, de se voir distribuer des bijoux sans certitude de les voir porter clairement à l’image (privilégiez les créations plutôt grosses ou voyantes !) et sans certitude non plus de les voir revenir

Pour ma part, à chaque prêt pour la télé – et même lorsque je proposais de les offrir – toutes mes créations m’ont toujours été restituées sans exception. Et en bon état. Mais je ne peux le garantir de la part de toutes les agences.

Privilégiez peut être des protagonistes moins “connus” ou plus “récents”, que ce soit des candidats de la Star’Ac de télé réalité ou ou encore des journalistes ou chroniqueurs d’émissions.

Autre chose à noter également : passer à la télé n’est pas synonyme de “ventes” du tout ! Pas de lien direct vers votre marque, pas de possibilité de vous retrouver même en cherchant sur Google ! L’usage le plus judicieux que vous pouvez en faire c’est : partager les photos, communiquer, faire croître votre notoriété pour ensuite asseoir votre image de marque !

(il faut absolument que je vous raconte cette fois où mes ventes de collier “moustache” ont explosées car Florence Foresti en portait un…qui n’était même pas le mien 😀 )


Créer un bijou sur-mesure pour son idole.

Offrir ses bijoux à des stars pour faire connaître sa marque
Matin Glorieux pour Roméo Elvis

Enfin, pour toucher le St Graal, votre idole, la personne qui selon vous incarne le mieux votre marque… Pourquoi ne pas viser directement les étoiles ?

Pour cela, je vais vous conter l’histoire épique d’Agnès, de Matin Glorieux. Petite tête blonde qui en a pas mal là dedans.

Agnès, elle créé des bijoux bien à elle : un univers onirique, empreint de magie façon Harry Potter, de métal musical, un peu “badass” sur les bords, et souvent mixte.

Agnès elle aime la musique, et ceux qui la font, elle a longtemps travaillé pour une association de sa région.

Un jour, elle a eu la brillante idée d’allier ses 2 passions. Elle s’est mise à créer des pièces uniques destinées à ses idoles, comptant bien leur faire passer lors de leurs prochains concerts.

Au début, il ne se passait rien. Soit elle n’arrivait pas à les faire passer, soit elles n’arrivaient pas à destination, soit il n’y avait aucun retour. Perdu.

Et puis un jour, un concert, celui de Roméo Elvis. Elle fait passer son bijou “au gars du stand de t-shirt”, pour qu’il le lui remette.

Et puis :

Bam, Touché ! Quelle belle pub pour elle !

Mais l’histoire ne s’arrête pas là !

Quelle (mal)chance : quelques semaines plus tard, la tête du crocodile s’est volatilisée ! Et Roméo de passer un message à la recherche de sa Cendrillon bijoutière sur les réseaux sociaux. (On mélange les styles et les histoires, mais que voulez-vous, c’est la modernitude !)

S’ensuit un échange entre bijoutière et chanteur. Plus un 3ème croco dû à la perte du second par les Maitres Corbeaux (La Poste).

Au final, la persévérance d’Agnès a payée : une des personnes qu’elle apprécie le plus dans son domaine porte et fait la part belle à l’une de ses créations partout où il va. Un beau coup de promo qu’elle peut brandir fièrement pour ses prochaines frasques.

Depuis, elle a également frayé son chemin avec une auteure de BD dont elle apprécie l’univers. Et qui sait où tout cela la mènera ?



J’espère que ces quelques idées, de la plus sage à la plus rocambolesque, vous feront pousser des ailes pour vous dépasser, et penser “en dehors de la boite”. On peut s’épuiser à suivre le troupeau et les conseils des meilleurs web marketeurs. Ou bien on peut tenter sa chance en faisant un pas de côté. C’est souvent ce pas qui pourrait faire toute la différence !

Partager l'article
  •  
  •   
  •  
  •  

You may also like

3 comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.