Broche Pissenlit – DEFI 30 JOURS / 30 CREATIONS

Broche Pissenlit - les étapes de sa création sont à retrouver sur www.apprendre-la-bijouterie.com

 

Jour 13

Aujourd’hui, envie de changement : exit les boucles, colliers, bagues et bracelets. Faisons une broche ! Mais une broche moderne s’il vous plait. Pourquoi pas une boutonnière ? Et pour le jeu de mot : pourquoi pas un bouton de fleur ?

Après quelques recherches et croquis dans ce thème, j’ai donc tenté le “pissenlit”, léger et féminin.

Broche Pissenlit - les étapes de sa création sont à retrouver sur www.apprendre-la-bijouterie.com
Recherches et croquis

 

Techniques utilisées

Pour former des pistils un peu stylisés, j’ai opté pour des barres de laiton avec de toutes petites boules aux extrémités. J’ai hésité entre la méthode de la fonte, qui forme une boule mais à la forme parfois aléatoire et surtout où je ne maîtrise pas la longueur restante de la barre.

Donc j’ai rusé en soudant directement des perles à écraser en laiton sur les barres. Résultat moyen car diamètre mal adapté malheureusement… J’ai fait avec ce que j’avais sous le coude ! Ça fera l’affaire tout de même.

Broche Pissenlit - les étapes de sa création sont à retrouver sur www.apprendre-la-bijouterie.com
Formation de pistils !

 

Une fois les boules soudées à leur pistil, j’ai plié chaque pistil en 2, puis je les ai tous soudées ensemble pour former une fleur.

Broche Pissenlit - les étapes de sa création sont à retrouver sur www.apprendre-la-bijouterie.com
Soudage des pistils

 

Pour donner du relief : un petit emboutissage. Ça prend forme !

Broche Pissenlit - les étapes de sa création sont à retrouver sur www.apprendre-la-bijouterie.com
Emboutissage de la fleur

 

Enfin, j’ai soudé une tige de laiton pour former la queue de la fleur. Comme c’est une broche – destinée à être portée sur des vêtements – il ne fallait pas que ma tige soit trop épaisse. Mais surtout il faut bien aiguiser le bout de la tige pour piquer facilement le vêtement.

Et là j’ai trouvé THE technique : une bonne musique rythmée dans l’atelier et hop, un limage manuel hyper régulier, un geste léger, lancinant, répétitif, en faisant rouler la tige de métal sous les sillons de ma lime… On s’amuse comme on peut !

Broche Pissenlit - les étapes de sa création sont à retrouver sur www.apprendre-la-bijouterie.com
Aiguisage de la pointe de la broche

 

Difficultés rencontrées

Le soudage des boules m’a donné quelques difficultés : en effet comme expliqué plus haut, j’ai opté pour une ruse qui consiste à souder de petites billes, ou plutôt des perles à écraser dans mon cas, sur les tiges. Il y avait un dixième de millimètre de différence entre le diamètre du trou de la perle et celui de ma barre en laiton. J’aurais pu prendre une barre au diamètre juste au dessus mais j’aurais perdu toute la légèreté du pistil de pissenlit. Déjà que je trouve cette broche un “brin” trop épaisse à mon goût…

Il y a donc au bout de certains pistils un léger espace, que j’ai essayé de gommer en le limant.

 

Ma conclusion / retour d’expérience

Une broche, ça change un peu. Je réitérerai volontiers ce design pour des boucles d’oreilles, mais un peu plus fines (il faudrait donc que je trouve des perles plus petites encore). A essayer également avec la méthode de la fonte du bout de la barre. Tiens, d’ailleurs je vous montrerai bien cela en vidéo prochainement…

 

Cette création vous a plu ?

Epinglez-la !

Broche Pissenlit - les étapes de sa création sont à retrouver sur www.apprendre-la-bijouterie.com

 

Suivez-moi dans mon défi “30 JOURS / 30 BIJOUX”

Encouragez,

Commentez,

Partagez !

(<<< pour partager, il vous suffit de cliquer sur l’icône d’un des réseaux sociaux, juste là, à gauche ! )

Partager l'article
  •  
  •   
  •  
  •  

You may also like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.