Bague pointilleuse, serti Aigue Marine – DEFI 30 JOURS / 30 CREATIONS

Bague Pointilleuse serti Aigue Marine - Découvrez les étapes de sa fabrication sur www.apprendre-la-bijouterie.com

 

Jour 16

Défi complexe aujourd’hui : au serti tube (qui est un de mes démons, rappelez-vous) s’ajoute la confection de “points à la ligne” (reine du jeu de mot !).

J’avais des petites chutes de disques de laiton, tous petits petits. J’ai décidé de les assembler pour former un corps de bague. Je ne suis pas allée jusqu’à les découper moi-même, faut pas pousser mémé, mais disons que c’est le matériau qui a décidé du bijou !

Et pour rajouter au côté précieux et délicat d’une telle bague : une petite aigue-marine de 3mm qui traînait dans mes tiroirs s’est naturellement invitée au milieu.

Bague Pointilleuse serti Aigue Marine - Découvrez les étapes de sa fabrication sur www.apprendre-la-bijouterie.com
Des petits pois, des petits pois…

 

Techniques utilisées

Commençons par le commencement, et par le plus complexe : former le corps de bague en soudant tous ces petits points ensemble.

Brasures à la chaîne, donc, bien préparées. Pour les garder en ligne droite, je les ai tout simplement “coincés” entre 2 plaques de laiton, bien rectilignes. Et voilà les points à la ligne, donc !

Bague Pointilleuse serti Aigue Marine - Découvrez les étapes de sa fabrication sur www.apprendre-la-bijouterie.com
Points à la ligne

Ensuite un petit serti tube comme on les aime : celui-ci aura réussi du premier coup ! Victoire !

Bague Pointilleuse serti Aigue Marine - Découvrez les étapes de sa fabrication sur www.apprendre-la-bijouterie.com
Serti tube Aigue Marine

L’épaisseur du laiton était très fine, donc il a fallu bien maintenir le corps de bague pour ne pas qu’il se déforme durant son assemblage au serti.

Bague Pointilleuse serti Aigue Marine - Découvrez les étapes de sa fabrication sur www.apprendre-la-bijouterie.com
Assemblage, émerisage, polissage

Reste plus qu’à sertir la pierre : du premier coup ! On s’améliore !

 

Difficultés rencontrées

Le soudage de tout ce petit monde a évidemment été le plus délicat. Mais étonnamment, je n’ai eu que 2 petites reprises à faire. Et en dosant bien la taille des paillons (ni trop gros, ni trop petits), il n’y a pas eu trop de bavures entre chaque points. Un succès, un peu fastidieux, mais tout de même.

 

Ma conclusion / retour d’expérience

Une bague qui porte bien son nom, tellement elle a été fragile et délicate à réaliser. Et pour être tout à fait honnête avec vous : je ne pensais vraiment pas arriver à un résultat comme celui-ci. J’ai été étonnée de ne pas “trop” galérer.

Autre point notable : un serti tube minuscule réussi du premier coup (bien que perfectible). Ce défi de 30 jours m’aurait-il permis de m’améliorer en sertissage ?

 

Cette création vous a plu ?

Epinglez-la !

Bague Pointilleuse serti Aigue Marine - Découvrez les étapes de sa fabrication sur www.apprendre-la-bijouterie.com

 

Suivez-moi dans mon défi “30 JOURS / 30 BIJOUX”

Encouragez,

Commentez,

Partagez !

(<<< pour partager, il vous suffit de cliquer sur l’icône d’un des réseaux sociaux, juste là, à gauche ! )

Partager l'article
  •  
  •   
  •  
  •  

You may also like

1 comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.